Un gâteau au cacao ultra fondant… aux légumes secs !

Végétaliser notre alimentation peut amener à de jolies découvertes : ce fut l’objet d’un stage de cuisine avec Gilles Daveau en décembre dernier. Ce gâteau au cacao ultra simple et customisable est rentré dans notre répertoire. On l’adore pour son côté ultra fondant et léger, qui nous permet d’utiliser les surplus de légumes secs cuits.

La technique

Ingrédients :

  • 250 g de légumes secs déjà cuits (cuits maison ou en bocal & égoutté) : haricots rouges ou blancs, pois chiche…
  • 90-120 g de sucre au choix (selon votre goût)
  • 100 g de beurre
  • 50 g de cacao pur
  • 4 oeufs
  • 1 lichette de rhum
  • extrait de vanille (ou un peu de sucre vanillé)
  • 1 belle pincée de sel

J’ai légèrement adapté les quantités, l’aimant peu sucré : ajustez comme vous aimez ! Il m’est arrivé d’ajouter 40 g de poudre d’amande à la place de la même quantité de légumes secs ou d’ajouter une belle poignée de noix mondées : tout aussi délicieux, sans aucun compromis. Cette recette n’est pas au gramme près !

Recette :

Mettre le four à préchauffer à 150°C chaleur tournante.

Mixer les légumes secs avec le sucre, le beurre fondu, le cacao, le rhum & la vanille, les jaunes d’oeufs, puis transvaser dans un saladier.

Monter les blancs en neige avec la pincée de sel, puis les incorporer dans le mélange précédent.

Transférer dans un moule et cuire 15 à 20 minutes selon la texture souhaitée.

Pourquoi cette recette ?

On peut la réaliser simplement pour se régaler (la base !), et aussi :

  • Il est absolument délicieux, c’est le critère n°1, non ? Sa texture est bluffante. Il convient aussi bien pour le goûter familial que pour un dessert qui en jette en ajoutant un coulis de fruit, une boule de glace ou du caramel.
  • C’est une recette sobre en ressource & économique, car un peu de cacao suffit à lui donner autant de goût que ces recettes qui contiennent d’emblée 200 g de chocolat. Résultat gourmand garanti.
  • Sans gluten, elle permet à tous de se régaler.
  • Un dessert bon et nourrissant, grâce à un apport en protéines lié aux légumes secs : décloisonnons l’idée que ces apports ne passent que par la viande, le poisson ou les oeufs en plat principal.
  • Elle permet d’utiliser les restes de légumes secs, lorsque (comme chez nous), on a l’habitude d’en cuire de grandes quantités d’un coup en vue de réaliser plusieurs recettes. J’aime tellement cette recette, que je mets des légumes secs de côté à chaque fois que j’en cuis pour en préparer :-), ou j’en congèle 250g (ça rentre pile dans un pot de confiture) pour une envie soudaine !

Je la trouve tellement gourmande sans être écœurante que c’est devenu ma nouvelle base de gâteau au chocolat !

Régalez-vous !

Partagez l’article sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 semaines pour modifier en profondeur sa relation à soi !

Programme d'autocompassion en pleine conscience : dernières places dispo !

Du 17 mai au 12 juillet 2024

Co-enseigné par une diét’ & une psychomot’

Info ici ou directement dans votre boite mail :